Skip to main content

Politica e Istituzioni

Demain on célèbre la Journèe internationale de la Francophonie

- 0 Comments

Le Président du Conseil de la Vallée, Emily Rini, a ouvert les travaux de l'Assemblée, Cèlèbrer la Journèe internationale de la Francophonie. "Aujourd'hui, dans cette Salle du Conseil, nous voulons réitérer notre adhésion sincère et participée aux valeurs que la Francophonie incarne et qu'elle défend: la solidarité, la diversité culturelle, la démocratie, les droits de l'homme, le droit à l'éducation" il a dit mademe Rini.

En effet, demain, mercredi 20 mars, dans le monde entier on célèbre la Journée internationale de la Francophonie, date de création de l'Agence de coopération culturelle et technique en 1970, future Organisation internationale de la Francophonie.  

"Nous fêtons la langue française, cette langue qui dépasse les frontières géographiques et les barrières idéologiques - a dit la Présidente Rini -. Cette langue qui est faite de sonorités et de façons de dire si différentes d'un côté à l'autre du monde où elle est parlée, et qui comprend de nombreuses variétés. La variété valdôtaine aussi. Et le thème choisi cette année est justement centré sur ma langue française"

"La valorisation de la Francophonie est sûrement une valeur ajoutée pour la Vallée d'Aoste, tout comme le français est une chance pour notre réalité: du point de vue institutionnel et du point de vue culturel - a-t-elle ajouté -. Du point de vue institutionnel, notre adhésion à la francophonie multilatérale – et je pense notamment à l'Assemblée parlementaire de la francophonie à laquelle le Conseil de la Vallée adhère depuis 1988 – nous permet d'avoir accès à un réseau international et de nous positionner à l'intérieur de la géopolitique mondiale au même niveau que les Assemblées nationales des différents pays qui composent l'espace francophone. Notre francophonie est aussi une chance culturelle, car grâce à notre identité francophone, nous avons la chance d'appartenir à un espace pluriel qui touche cinq continents. Un espace qui nous donne - et qui donne surtout à nos jeunes - des opportunités d'échanges, de rencontre et d'ouverture. Voilà pourquoi, aujourd'hui, dans cette Salle nous sommes fiers de partager avec la grande famille francophone cette fête de la Francophonie et de dire que mon 20 mars est ma langue française"

Pour la Conseillère Patrizia Morelli (ALPE), "la langue française est l'un des fondements de notre Statut d'autonomie. Parfois elle est interprétée come élément de division et de discrimination dans la société, mais nous souhaitons par contre qu'elle soit un élément d'ouverture vers le monde entier. Une opportunité que nos jeunes sont en train de cueillir allant dans les pays francophones. Exploitons donc cette opportunité et exerçons ce droit qui découle de notre histoire: ne nous formalisons pas trop sur la qualité de la langue, comme nous ne le faisons pas avec la langue italienne, car la parité des langues s'exerce même dans cette attitude vis-à-vis du français qui doit changer. J'invite les Conseillers à la valoriser en utilisant davantage cette langue qui nous appartient."

Le Conseiller de l'UV Augusto Rollandin a souligné l'importance du français en Vallée d'Aoste et a remercié toutes les associations qui travaillent pour la promotion de la Francophonie: "Sur ce thème, il y a une attention particulière et au niveau des écoles nous avons fait des pas en avant. Nous avons réalisé des accords pour les émissions françaises directement des Pays francophones, car la diffusion d'une langue passe aussi par les moyens de communications, mais malheureusement il n'y a pas eu de suite. Je souhaite que nous aurons la possibilité de travailler dans ce sens."

L'Assesseur à l'éducation, Chantal Certan, a dit "qu'en ce moment historique, il est important de remarquer la valeur de la langue française non seulement en fonction du passé mais surtout pour l'avenir. Il y a beaucoup de jeunes valdôtains qui ont eu la possibilité de suivre des parcours universitaires en France et qui aujourd'hui travaillent dans l'Hexagone ou en Europe. L'Université de la Vallée d'Aoste a porté de l'avant le discours du double diplôme avec l'Université de Savoie: un parcours qui représente une occasion de grande valeur à exploiter pour nos jeunes pour leur activité de travail."

Le Conseiller Roberto Luboz (Lega VdA) a remarqué que "l'effort n'est pas suffisant, car les deux langues sont sur des niveaux différents, même si le nombre d'heures d'enseignement de l'italien et du français est le même. Je désire rappeler aujourd'hui Bernard Dorin - décédé il y a quelques semaines - qui a été à l'origine des accords pour la transmissions des télévisions françaises en Vallée d'Aoste. Je souligne, toutefois, qu'au niveau international, nous sommes la seule réalité qui ne reçoive aucune retransmission radio."

Le Chef de groupe de l'UVP, Jean-Claude Daudry, a réaffirmé "l'importance de la langue française. Une langue qui doit être vivante et non seulement reléguée aux niveaux officiels. Une langue qui a une valeur historique, qui est le fondement de notre autonomie et surtout qui est importante dans le monde. Le vrai cœur du message de l'UVP par rapport au français est que nous devons travailler tous ensemble pour réaffirmer le rôle du français dans la société civile pour une utilisation active dans les échanges économiques, culturels et entre le personnes, surtout pur l'essor de nos jeunes."