Tu sei qui

Décès de Jean Miot - Les condoléances de l'Upf de la Vallée d'Aoste

Data: 0 Comments

Jean Miot, ancien patron du Figaro et de l'Agence France Presse, est décédé dans la nuit de lundi 17 avril d'un arrêt cardiaque à l'âge de 77 ans.

Le baron de la presse française avait passé 30 ans au sein du groupe Hersant, d’abord comme journaliste puis comme dirigeant de plusieurs titres régionaux, avant de devenir président du conseil de surveillance de Figaro de 1993 à 1996. Jean Miot avait ensuite été nommé PDG de l’Agence France-Presse de 1996 à 1999.

Né le 30 juillet 1939, fils d’un accordeur de piano, il avait démarré très jeune à Centre Presse à Poitiers. Il a ensuite fait tous les métiers de la presse, de journaliste localier à secrétaire de rédaction en passant par chroniqueur gastronomique.

Homme de réseaux et de convictions, il a œuvré tout au long de sa vie pour le développement des médias francophones. Devenu Président de la section française de l'Union de la Presse Francophone, il travaille à sa dynamisation et à sa rénovation, permettant ainsi d'en faire une association dynamique organisée dans plus de 50 pays. Vice-Président international il a développé et entretenu des relations professionnelles multiples. Il était pourvu d'un sens aigüe de la diplomatie et alliait une grande culture à un sens de l'humour qui ne l'a jamais quitté. Diminué par la maladie depuis près d'un an, il a fait preuve d'une volonté à toute épreuve, continuant à construire des projets et à dispenser ses conseils.

"Au nom du Comité de direction et de toute la section - souligne François Stévenin, Président de la section de la Vallée d'Aoste de l'Upf -   je tiens à présenter nos plus sincères condoléances à sa famille et à la section française de l'Upf.  Jean Miot a été la cheville ouvrière du renouvellement et de la redynamisation de notre Association. Sa disparition représente une grave perte non seulement pour l'Upf, mais également pour la Francophonie tout entière. L'Union Internationale de la Presse Francophone perd un de ses plus ardents militants".

g.p.