Skip to main content

Scuola e Formazione

Aoste - Cérémonie de remise des prix du concours kamishibaïs plurilingues 201

- 0 Comments

Cet après-midi il a eu lieu dans la salle Maria Ida Viglino du Palais régional, à Aoste, la cérémonie de la remise des Prix du Concours kamishibaïs plurilingues 2019Da minha janela para o mundo – De ma fenêtre vers le monde”, organisé par l’Assessorat de l’éducation, de la Region dans le cadre des initiatives liées aux Journées de la Francophonie 2019.

Six cents élèves des écoles de l’enfance, primaire et secondaire du premier degré de douze établissements scolaires de la Région et d’un établissement scolaire de Borgo Val di Taro, dans la province de Parme, ont créé des planches pour kamishibaïs, en s’inspirant du vers du poète portugais Fernando Pessoa « Da minha janela para o mundo ».  Le français est la langue commune de la narration, mais les élèves ont intégré aussi dans leurs histoires dix-huit autres langues, dont le francoprovençal et le titsch, parlées en famille ou apprises à l’école.

Les lauréats du concours pour l’école de l’enfance sont l’école de Derby de l’Institution scolaire « Valdigne Mont-Blanc » (premier prix), l’école La Sounère de Châtillon de l’Institution scolaire « Prosper Duc » et l’école de Morgex de l’Institution scolaire « Valdigne Mont-Blanc » (deuxième prix ex-aequo), les écoles de Ruelle et Émarèse de l’Institution scolaire « Ottavio Jacquemet » de Verrès (prix spécial pour la valorisation du contexte), l’école « Monseigneur Jourdain » d’Aoste (prix spécial pour l’efficacité des images), l’école « Octave Bérard » de Chesallet-Sarre de l’Institution scolaire « Jean-Baptiste Cerlogne », l’école de Verrès de l’Institution scolaire « Ottavio Jacquemet », l’école « Saint-Joseph » d’Aoste et l’école « Quartiere Dora » de l’Institution scolaire « Saint-Roch » d’Aoste (troisième prix ex-aequo).

Pour l’école primaire, les lauréats sont un groupe de classes de l’Institution scolaire « Émile Lexert » (premier prix), les classes de 2A et B de l’Institution scolaire « Unité des communes Mont-Émilius 2 » de Quart (deuxième prix), les classes des écoles de l’enfance et primaire de Gressoney-La-Trinité de l’Institution scolaire « Unités des communes Walser et Mont-Rose B » de Pont-Saint-Martin (prix spécial pour l’efficacité des images), les classes de 3A et B, ainsi que de 4A et B de l’Institution scolaire « Ottavio Jacquemet » de Verrès, de 5B de l’Institution scolaire « Luigi Einaudi » d’Aoste et deux classes de Saint-Pierre de l’Institution scolaire « Jean-Baptiste Cerlogne » (troisième prix ex-aequo).

Pour l’école secondaire du premier degré, les lauréats sont la classe de 2A de l’Institution scolaire « Émile Lexert » d’Aoste et de 2B de l’Institution scolaire « Borgotaro » de Borgo Val di Taro (premier prix ex-aequo) et les classes de 2A et B de Valtournenche de l’Institution scolaire « Abbé Trèves » de Saint-Vincent et de 1C de l’Institution scolaire « Émile Lexert » d’Aoste (troisième prix ex-aequo).

Un prix spécial a été décerné à l’Institution scolaire « Ottavio Jacquemet » de Verrès pour l’ensemble des productions présentées, qui témoignent de l’engagement de cet établissement en faveur de la promotion de la francophonie et du plurilinguisme.

Le défi de ce concours – a expliqué l’Assesseure Chantal Certan –  est de promouvoir la paix et favoriser le vivre ensemble au sein de la société, à travers l’éducation des enfants à la diversité des langues et cultures. L’éducation plurilingue et interculturelle est un enjeu majeur pour l’école du 21ème siècle et la recherche scientifique a montré qu’elle est profitable à tous les enfants, car elle  permet de renforcer l’apprentissage des langues de l’école, tout en s’ouvrant à la diversité des langues et cultures du territoire et du monde, de rapprocher les parents de l’école, et de créer un climat favorable aux apprentissages. Dans ce sens, le concours Kamishibaï plurilingue représente une formidable opportunité pour rentrer dans l’éducation plurilingue à travers des projets interdisciplinaires ouvert sur les langues de la classe, de l’environnement des élèves, les arts, les technologies ainsi que d’autres disciplines".

Au cours de la cérémonie, les classes ayant reçu un premier prix ont présenté leur conte au public. Ces travaux participeront également à un concours supranational, organisé par le réseau international Kamilala (https://kamilala.org) qui réunit les lauréats des concours de France, de Suisse, de Grèce, de Louisiane, du Québec, de l’Ontario et des écoles françaises d’Asie-Pacifique.